Charlotte Jonchère (Maisons du monde) : « Un Français détruit en moyenne 352m2 de forêt par an. »

·1 min de lecture

Charlotte Jonchère, responsable développement de la Maisons du Monde Foundation, partenaire de notre événement ELLE Green*, nous expose les principes de l’empreinte forêt, outil visant à sensibiliser aux liens entre consommation et déforestation.

ELLE. Qu’appelez-vous empreinte forêt ?

Charlotte Jonchère. L’empreinte forêt est un concept mis au point par notre partenaire Envol Vert, une association de protection de la biodiversité. L’idée est de faire comprendre à chacun comment réduire l’impact de sa consommation sur les forêts.  Concrètement, Envol Vert a élaboré un quizz sur les achats de cuir, d’appareils électroniques… Grâce à une formule mathématique, ils en déduisent une correspondance en mètres carrés de forêt. Ainsi, un Français est en moyenne à l’origine de l'élimination de 352m2 de forêt par an. A l’échelle du globe, 13 millions d’hectares de forêts disparaissent tous les ans, soit l’équivalent de la superficie de la Belgique. Et la France n'est pas en reste : depuis 1950, 70% des haies bordant nos champs ont disparu, entraînant un effondrement parmi les oiseaux. Bien sûr, certaines régions sont protégées, mais cela ne suffit pas à endiguer des pratiques contestables. D’où l’importance de sensibiliser chacun aux bons gestes.

ELLE. Quels réflexes peut-on tous adopter pour réduire notre empreinte forêt ?

CJ. Plus on va vers le bio, le certifié, le responsable, plus l’empreinte est basse. Et évidemment, la sobriété diminue l’empreinte forêt. Cela induit de savoir réparer nos objets, nos vêtements, de les utiliser le plus longtemps possible. Ne négligeons pas la pression que chaque consommateur peut exercer : nous pouvons exiger de nos...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi