Un chasseur blesse un cycliste en visant une perdrix : la justice se prononce ce lundi

L’affaire avait fait quelques remous à l’automne dernier. Le 23 octobre 2022, un homme de 65 ans qui chassait la perdrix avec un ami, a blessé par balle un cycliste qui se promenait avec son fils de 17 ans. Deux plombs s’étaient logés dans le bras de la victime et un autre tout près de son œil, avait raconté au moment des faits le quotidien Ouest-France.

La victime s’était vue prescrire dix jours d’incapacité totale de travail (ITT) et avait dû être hospitalisée pendant plusieurs jours. Un des plombs n’a pas pu lui être retiré. Lors de l’audience en juin dernier, le chasseur avait reconnu son erreur. « Je n’ai pas vu les cyclistes, mais de toute manière on ne tire jamais en direction de la route », avait encore rapporté le quotidien régional.

« J’ai senti les plombs traverser mon bras et mon visage »

Au troisième étage de la Cité judiciaire de Rennes, le cycliste avait lui raconté : « J’ai senti les plombs traverser mon bras et mon visage. J’ai cru mourir. Ce n’est pas normal de se faire tirer dessus quand on va faire une balade à vélo un dimanche. Mon fils m’a vu blessé et ensanglanté, depuis il ne veut plus toucher son vélo. Je ne suis pas anti-chasse, je ne suis qu’un simple citoyen qui aime se balader le week-end et aimerait pouvoir continuer à le faire en toute sécurité ».

À lire aussi Il n'y aura pas de journée sans chasse, le gouvernement a finalement écarté l'idée

De son côté, le procureur avait rappelé que « les victimes de ce type d’infractions sont ...


Lire la suite sur ParisMatch