Chauffage économique : quels sont ses réels avantages ?

·6 min de lecture

Un chauffage économique permet d’optimiser la consommation en énergie sans pour autant réduire la température de la pièce à chauffer. Ce type de chauffage permet ainsi de réaliser des économies d’énergie. En soi, il n’existe pas un, mais plusieurs types de chauffage économique. En effet, la conception de chauffages toujours plus performants, avec une consommation moindre, est devenue une priorité. Cela s’explique tout d’abord par la demande des foyers qui ne souhaitent pas voir s’envoler leurs factures d’énergie, mais également par les dernières réglementations en vigueur contenues notamment dans la RT 2012 et la RT 2020.
Parmi les chauffages économiques, vous pouvez retrouver les chauffages écologiques (pompe à chaleur, chauffage solaire…) ainsi que les chauffages à haute performance énergétique tels que le radiateur électrique à inertie.

Quelle est la différence entre un chauffage énergivore et un chauffage économique ?

Par opposition à un chauffage économique, un chauffage énergivore va consommer beaucoup d’énergie pour chauffer une surface. Quel est le mode de chauffage qui coûte le moins cher ? Quel type de chauffage consomme le moins ?
Les chauffages énergivores sont bien souvent des chauffages électriques à bas coût, comme les convecteurs. En effet, les convecteurs vont rapidement chauffer et augmenter la température ambiante, mais au prix d’une très forte consommation en électricité. Une fois éteints, ces radiateurs redeviendront rapidement froids, ce qui oblige les utilisateurs à les laisser fonctionner en continu.
À titre de comparaison, un radiateur électrique à inertie va également utiliser de l’électricité pour faire chauffer une résistance, mais il va également accumuler la chaleur produite pendant son fonctionnement dans un corps de chauffe (inertie sèche) ou dans un liquide caloporteur (inertie fluide). Ainsi, lorsque la température désirée sera atteinte, la résistance du radiateur à inertie cessera de chauffer. Cependant, son corps de chauffe ou son liquide caloporteur ayant accumulé de la chaleur la restituera dans l’air ambiant. C’est pour cette raison que l’on parle d’inertie, car même si la résistance du radiateur ne chauffe plus, le radiateur reste chaud pendant plusieurs minutes grâce à la chaleur qu’il a accumulée.
Par conséquent, un radiateur électrique à inertie est un radiateur économique, car il permet de chauffer une pièce sans consommer d'électricité, et ce pendant plusieurs minutes après la mise en arrêt du chauffage.
Nous vous expliquons plus en détail les caractéristiques sur lesquelles vous devez vous attarder pour choisir un chauffage qui vous permettra de réaliser des économies d’énergie.

L’énergie utilisée

L’énergie utilisée est bien évidemment le premier critère qui va déterminer si un chauffage est énergivore ou économique. En effet, certaines énergies sont proposées à des prix réduits, voire nuls, tandis que d’autres énergies sont connues pour voir leur prix augmenter chaque année.
Sur le haut du classement des chauffages économiques figurent les chauffages utilisant des énergies renouvelables. Parmi les énergies renouvelables utilisées pour chauffer une habitation vous pouvez retrouver :

  • l’énergie solaire (chauffage solaire, panneau photovoltaïque)

  • l’énergie géothermique (PAC géothermique)

  • l’énergie aérothermique (PAC air-air ou air-eau)

  • l’énergie hydraulique (PAC eau-eau)

Ces énergies renouvelables présentent l’avantage d’être disponibles gratuitement pour chauffer une maison. Les modes de chauffage utilisant des énergies renouvelables sont donc par nature économiques et permettent de faire baisser considérablement la facture d’énergie. Cependant, ils ne permettent pas toujours de fonctionner de manière optimale tout au long de l’année. Par conséquent, un autre type de chauffage électrique ou au gaz à haute performance énergétique est bien souvent installé en complément.
Parmi les chauffages à haute performance énergétique fonctionnant au gaz ou à l’électricité figurent :

  • la chaudière gaz à condensation

  • le radiateur électrique à inertie

Même si l’électricité figure parmi les énergies les plus coûteuses, avec l’installation d’un radiateur à haute performance énergétique son coût est largement diminué. Par conséquent, au-delà de la simple énergie consommée, il convient également de prendre en compte le mode de fonctionnement du chauffage.

Le mode de fonctionnement du chauffage

Un chauffage a beau utiliser une énergie peu chère, si celui-ci consomme beaucoup d’énergie par rapport à la chaleur délivrée, il ne sera pas pour autant économique.
Au-delà de l’énergie choisie pour chauffer sa maison, il est essentiel de se renseigner auprès de chauffagistes professionnels sur le fonctionnement des différents chauffages pouvant être installés à son domicile.
Ainsi, une chaudière gaz à condensation consommera moins d’énergie qu’une chaudière à gaz classique. Ce même constat peut être fait entre un radiateur électrique de type convecteur et un radiateur électrique à inertie. Un radiateur à inertie consommera moins d’électricité pour un même confort thermique qu’un radiateur électrique convecteur.

Qu’est ce qui augmente une facture d’énergie ?

Le chauffage en lui seul n’est pas le seul facteur déterminant le montant de la facture d’énergie. Si vous choisissez un chauffage électrique ou au gaz, vous devrez également comparer le prix des abonnements proposés par les différents fournisseurs d’énergie.
De plus, une mauvaise isolation de votre logement ainsi qu’une exposition au nord peut également augmenter la consommation du chauffage par rapport à une maison conforme à la RT 2012 et, a fortiori, à la RT 2020. Par conséquent, il est conseillé de réaliser un bilan thermique avant de changer votre solution de chauffage. Si vous avez déjà changé de chauffage et que vous constatez que vos factures d’énergie sont toujours élevées malgré l’installation d’un chauffage économique, n’hésitez pas à réaliser un bilan thermique de votre logement pour savoir si des travaux de rénovation énergétique permettraient de réduire les déperditions de chaleur.

Comment réduire les déperditions de chaleur ?

En complément d’un chauffage basse consommation et d’une bonne isolation, d’autres éco-gestes au quotidien permettent également de conserver la chaleur à l’intérieur du logement.
Tout d’abord, lorsque les températures commencent à fortement baisser la nuit, il est conseillé de fermer les volets et d’installer si possible des rideaux thermiques. Cela permettra de réduire les déperditions de chaleur au niveau des fenêtres et des portes.
De plus, il est conseillé de laisser allumer le chauffage en continu dès les premiers jours de froid. Tout en respectant les recommandations de l’ADEME concernant la température idéale par pièce, un chauffage qui fonctionne dès les premières baisses de température permet au logement de ne pas trop se refroidir. Ainsi, dès que vous souhaiterez augmenter la température d’une pièce, le chauffage consommera moins d’énergie pour réchauffer une pièce de quelques degrés que pour chauffer une pièce aux murs déjà bien refroidis.
Pour programmer facilement la température dans chaque pièce de votre habitation, n’hésitez pas à faire installer des radiateurs connectés. Avec des radiateurs connectés, vous pourrez programmer à distance le chauffage de votre habitation directement depuis votre smartphone ou votre tablette tactile.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles