Chauffage : 6 bons réflexes (qui ne coûtent rien) pour réduire la facture

© Getty Images/iStockphoto

La bascule est gratuite et transparente, sans interruption de service. Profitez des offres promotionnelles ou des achats groupés accessibles sur les sites des comparateurs spécialisés et les associations de consommateurs.

Avantage : Le budget annuel peut être divisé par deux !

À ajuster selon les pièces et leur occupation. Abaissez-la quand vous vous absentez et réglez le thermostat entre 19 et 21 °C dans les pièces occupées et 17 °C la nuit.

Avantage : chaque degré en moins, c’est minimum 7 % d’économie.

Ils créent une lame d’air relativement stable qui réduit les déperditions thermiques par les vitrages.

Avantage : ça ne prend que quelques minutes et ça participe de l’isolation du logement.

Cela permet d'évacuer l’humidité – et les éventuels polluants - dans les pièces. Pensez à couper le chauffage avant d'aérer.

Avantage : un air sec nécessite moins d’énergie pour être chauffé.

Baissez à 15 °C pour une courte absence (quelques jours) et entre 7 et 12 °C pour une absence plus longue. Seule et unique exception : avoir un logement très bien isolé.

Avantage : l’arrêt total entraînerait une surconsommation importante à votre retour.

Déménagez les éventuels meubles et ôtez les rideaux, voire réduisez leur longueur. Dépoussiérez vos appareils.

Avantage : la chaleur des émetteurs se diffusera mieux dans la pièce.

À lire aussi :

Film isolant pour fenêtres : l’astuce pas chère pour réduire sa consommation de chauffage

5 précautions à prendre avant de rallumer son chauffage

Gaz, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite