Chenilles processionnaires : invasion en France, comment éviter leur piqûre urticante ?

·1 min de lecture

Avec l’arrivée des beaux jours, les chenilles processionnaires ont envahi l’est de la France. Présentes dans les forêts et jardins, plus particulièrement sur les chênes, elles provoquent de vives réactions urticantes chez l’homme. Zoom sur cette invasion exceptionnelle !

Chenilles processionnaires : une invasion dans l’est de la France

Depuis le début du mois de juin, les chenilles processionnaires sont partout dans les forêts du quart nord-est de la France. La Loraine est l’une des régions les plus touchées, mais si vous habitez en Bourgogne, en Alsace ou même en Île-de-France, vous pouvez, vous aussi, en croiser. Les pharmaciens témoignent d’un grand nombre de réactions urticantes et certaines communes tirent la sonnette d’alarme. Pour s’en débarrasser, il est possible d’installer des nichoirs à Mésanges, connues pour se nourrir de chenilles en grand nombres. Ces oiseaux pourraient donc, faire un peu diminuer la présence de ces petites bêtes dans nos forêts.

Chenilles processionnaires : quels sont les risques pour l’homme ?

Se déplaçant en colonie, il est possible que leurs poils microscopiques se baladent dans l’air. Et ce sont justement ces poils, qui sont très urticant chez l’homme. Urticaire, troubles oculaire, allergie voire gêne respiratoire, on constate différents symptômes chez les personnes ayant croisées leur chemin. Les animaux, comme les chiens et les chats, eux aussi, peuvent en être victimes. Pour s’en protéger au maximum, essayez de ne pas les approcher et de porter des vêtements longs lors de vos balades en forêt.

A LIRE EGALEMENT :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles