Cher raconte ses fausses-couches et bouleverse les internautes

Alors que le droit à l’avortement a drastiquement reculé aux États-Unis en 2022, la chanteuse Cher a décidé de prendre la parole sur Twitter pour raconter sa fausse couche, mardi 19 juillet 2022.

La chanteuse Cher ne pouvait plus se retenir de prendre la parole. Face au recul du droit à l’avortement aux États-Unis le 24 juin 2022 (neuf États ont rendu l'avortement illégal à cette date), l’artiste désormais septuagénaire a décidé de raconter sa fausse-couche traumatisante. "Quand j'étais jeune, j'ai fait trois fausses couches", débute-t-elle sur Twitter, mardi 19 juillet 2022. "La première à 18 ans. J'étais seule dans notre maison, Son est rentré chez nous et je sanglotais en me balançant sur notre sol", se souvient-elle avec émotion en évoquant son premier mari, Sony Bono, décédé en 1998. Lorsqu’elle est arrivée chez son médecin, elle se souvient qu’elle "hurlait de douleur". Elle ne pouvait même pas "s'arrêter de crier dans l'ascenseur", relate-t-elle. Le docteur "l’a envoyé directement à l'hôpital", et elle a dû être opérée pour survivre à cette épreuve.

Une expérience des plus traumatisantes qui a été connue malheureusement par de nombreuses femmes : environ 15 % du total des grossesses se terminerait en fausse-couche, ce qui concernerait 10,8% des femmes dans le monde, rappelle la revue médicale The Lancet. Cher, qui a été gravement malade en 2016, termine son message Twitter en majuscules, pour exprimer à quel point ce sujet la touche : "Que me serait-il arrivé si cela s’était produit aujourd’hui ?" se demande-t-elle. Via une autre publication Twitter, l’interprète de Believe témoignait de son incompréhension le vendredi 24 juin 2022, alors que la Cour Suprême américaine (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - "Je hurlais de douleur" : la chanteuse Cher se confie sur ses fausses couches

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles