Des chercheurs créent une IA capable de détecter les risques de maladies cardiaques en 60 secondes

Amanda Dalbjörn

Certains examens médicaux peuvent être invasifs et très longs. Parfois même, ils déclenchent chez les patient·es une angoisse profonde. En règle générale, les rendez-vous chez le cardiologue n'échappent pas à cette règle. Un électrocardiogramme pour vérifier qu’aucun trouble ne vient perturber le muscle du cœur n’est pas une procédure agréable, et il peut générer du stress. Mais tout cela est peut-être du passé. Un outil d’intelligence artificielle capable de détecter les risques de maladies cardiaques en une minute, et sans s'approcher du torse des patients, est à l’étude, rapporte The Guardian.

Le secret de Quartz – c’est le nom de cet outil : passer par les yeux. Cette intelligence artificielle développée par une équipe de chercheurs en ophtalmologie britanniques analyse la rétine pour y détecter des anomalies. Et pour cela, elle a simplement besoin de regarder les patients dans le blanc des yeux pendant 60 secondes, rien de plus.

Les scientifiques, dirigés par la Professeure Alicja Rudnicka, ont publié leurs recherches dans le British Journal of Ophtalmology, le 4 octobre dernier. Leur outil permet de réaliser une imagerie, sur le principe d’un scanner, des veines et des artères contenues dans la rétine des patients. Les patients les plus à risque de maladies cardiovasculaires (infarctus, AVC ou toute autre pathologie touchant le système cardiaque) ont des veines rétiniennes caractéristiques. Des variations de courbures ou de grosseur d’artères difficiles à repérer à première (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

3 conseils pour arrêter de se soucier de ce que pensent les autres de vous
En parcours PMA depuis plusieurs mois, Kourtney Kardashian confie aimer son “corps plus charnu”
Cancer : 1 femme sur 2 n'ose pas parler de sa maladie au début d'une relation amoureuse
Myrkl, la pilule anti-gueule de bois star outre-Manche, débarque en France
Le vécu de nos grands-parents prédispose notre génétique, assure la science