Cheveux blanc : un traitement pour ne plus en avoir enfin trouvé ?

C’est une découverte qui devrait ravir les millions de consommateurs de colorations pour cheveux. Des scientifiques viennent de percer le mystère du blanchiment des cheveux. Mieux même : ils ont trouvé son remède.

Cheveux blanc : un traitement pour ne plus en avoir enfin trouvé ?


Camoufler ses cheveux blanc sous de la teinture sera bientôt de l’histoire ancienne. Deux équipes de scientifiques, l’une basée à Arndt en Allemagne, l’autre à Bradford au Royaume-Uni, viennent en effet de mettre au point un traitement contre le blanchiment des cheveux, phénomène dû, selon les chercheurs, à un « important stress oxydatif » conduisant à une accumulation, à la racine des cheveux, de peroxydes d’hydrogène. Naturellement produit par l'homme, ce composé chimique est également appelé « eau oxygénée ». Pour inverser ce phénomène, les scientifiques ont donc développé une enzyme baptisée PC-KUS, qui, sous l’effet des rayons du soleil, aurait la capacité de rendre aux cheveux blanchis leur couleur d'antan.

« Depuis des générations, de nombreux remèdes ont été concoctés pour cacher les cheveux blancs, mais aujourd'hui, pour la première fois, un traitement qui prend le problème à sa racine est en cours de développement », s’est félicité Gérald Weissman, rédacteur en chef du FASEB Journal, la revue scientifique qui a dévoilé cette information. Mais les adeptes des colorations devront s’armer de patience avant de pouvoir tester cette enzyme. Pour l’heure, « aucune date de commercialisation n'est annoncée car des essais cliniques doivent être réalisés », a fait savoir le responsable de ces recherches.

Blanchiment des cheveux et vitiligo : même cause, même solution

À noter que l'étude, menée sur 2 411 patients atteints de vitiligo, avait à l’origine pour but de trouver un traitement contre cette maladie dermatologique se caractérisant par l’apparition de traces blanches sur le corps. Mais les scientifiques ont eu la surprise de découvrir que cette dépigmentation de la peau et le blanchiment des cheveux avaient la même cause. L’enjeu (...)

Lire la suite de l'article sur terrafemina.com