China Rubra : dans quels cas prendre ce traitement homéopathique ?

·2 min de lecture

Avez-vous déjà entendu parler du quinquina rouge ? Ce petit arbre originaire de la cordillère des Andes (en Amérique du Sud) est aujourd'hui principalement cultivé sur le continent asiatique - et plus particulièrement en Indonésie.

L'écorce de Cinchona pubescens (c'est son nom scientifique), depuis longtemps utilisée en phytothérapie et en médecine traditionnelle, est grise sur sa face extérieure et rouge à l'intérieur : elle contient des alcaloïdes quinoléiques dont la quinine, une molécule encore employée aujourd'hui pour traiter le paludisme. Extraite pour la première fois en 1820, la quinine a des propriétés antipyrétiques (contre la fièvre), anti-fatigue (tonique) et anti-troubles digestifs (surtout contre la diarrhée).

À savoir. Au début du 17ème siècle, la Comtesse de Cinchon (l'épouse du vice-roi du Pérou) a été soignée à l'aide d'une poudre produite à partir de l'écorce du quinquina rouge – on l'appelait à l'époque " poudre des Jésuites ". Le nom scientifique de l'arbre (Cinchona pubescens) constitue d'ailleurs un hommage à cette femme célèbre...

Le remède homéopathique China Rubra est produit à partir de l'écorce du quinquina rouge. Indiqué " en cas d'affaiblissement par perte liquidienne " (selon le Dr. Dominique-Jean Sayous, médecin homéopathe), on le prescrit en cas d'épuisement, d'anémie post-hémorragique, d'acouphènes, d'hypersensibilité aux bruits et aux odeurs, de diarrhée chronique, de céphalées, de névralgies ou encore de troubles sexuels.

Attention ! China Rubra est un remède homéopathique : il s'agit donc d'un traitement complémentaire / d'un traitement d'appoint qui ne peut en aucun cas se substituer à un traitement médical ou à une consultation chez le médecin ! En cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin traitant.

Et aussi. Le remède homéopathique China Rubra fait partie de la " trousse de secours " du sportif : il est indiqué en cas d'épuisement et/ou de grosse fatigue après l'effort, éventuellement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite