Chiropraxie : 6 raisons d'aller voir le chiro quand on est une femme

·1 min de lecture

C'est vers l'âge de 28 ans en moyenne que les femmes commencent à ressentir des douleurs dans le dos. Et selon une étude du ministère du travail publiée en 2016, les femmes sont aussi deux fois plus nombreuses que les hommes à développer des troubles musculo-squelettiques (TMS). "Cela s'explique par des spécificités anatomiques, des hormones sexuelles féminines qui exposent à la douleur mais aussi bien d'autres causes comme la grossesse, les règles, la ménopause ou encore le port de talons trop haut ou du sac à main" explique Charlène Chéron, chiropracteure dans le Lot.

Pour les chiropracteurs, identifier les blessures et les TMS puis comprendre les causes, permet de prendre en charge ces dysfonctionnements de l'appareil locomoteur spécifiques aux femmes afin que la douleur ne devienne pas chronique. "En consultation, nous prenons en charge de nombreuses femmes qui ont dans leur activité professionnelle des tâches tout aussi pénibles que celles des hommes. Prenons le cas des aides-soignantes, par exemple, dont les articulations sont sursollicitées, amenées à soulever des patients à longueur de journée et sont susceptibles de souffrir de douleurs chroniques" ajoute Audrey Yargui, chiropracteure et présidente de l’Association française de chiropraxie (AFC).

Le chiropracteur accompagne la femme enceinte...

Lors de la grossesse, des douleurs spécifiques à la femme enceinte peuvent apparaître, souvent localisées dans le bas de la colonne vertébrale et (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Que faire en cas d'infection urinaire ?
Qu'est-ce que l'ostéogym ? Quels bienfaits ?
Menthe : la meilleure alliée de la digestion
Piqûres d'insectes : les remèdes de grand-mère pour les soulager
9 façons de renforcer son système lymphatique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles