Chlordécone : le cancer de la prostate reconnu comme maladie professionnelle

·1 min de lecture

Le chlordécone est un pesticide qui était autrefois utilisé contre les charançons des bananiers. Interdit en France en 1990, son utilisation a été prolongée jusqu'en 1993 dans les Antilles. Aujourd'hui encore, plus de 90 % de la population adulte en Guadeloupe et Martinique est contaminée par le chlordécone, selon Santé Publique France.

Ce mercredi 22 décembre 2021, un décret reconnaissant le cancer de la prostate comme maladie professionnelle à la suite de l'usage du chlordécone vient d'être publié, comme annoncé en novembre dernier par le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation Julien Denormandie. Ce décret ouvre aux agriculteurs des Antilles touchés par la maladie, l'accès à un fonds destiné à indemniser les personnes atteintes de maladies liées aux pesticides.

Exposition au chlordécone et cancer de la prostate : une "présomption forte" de lien

En effet : d'après un rapport de l'Inserm paru au mois de juin 2021, il existerait une "présomption forte d'un lien entre l'exposition au chlordécone de la population générale et le risque de survenue de cancer de la prostate".

Tous les exploitants ou salariés agricoles pourront demander la reconnaissance de leur cancer comme maladie professionnelle à deux conditions :

  • qu’ils aient travaillé pendant au moins 10 ans au contact du chlordécone

  • que moins de 40 ans se soient écoulés entre leur dernière exposition avec le pesticide et le diagnostic de cancer de la prostate.

Au total, 92 millions (...)

Lire la suite sur Topsante.com

À partir de combien de mauvaises nuits parle-t-on d'insomnie chronique ?
VIH : désormais, le traitement peut se faire via une injection tous les 2 mois
Ski : pour éviter les blessures, suivez la routine de 10 minutes de Lucile Woodward
CHIFFRES COVID. Le bilan en France ce mercredi 22 décembre : chiffres, annonces
Variant Omicron : symptômes, bientôt majoritaire à Paris, cas, vaccins...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles