Choc des générations : quand les Boomers donnent une leçon de vacances à la Gen Z

Culpabiliser à l'idée de partir en vacances ? Très peu pour les Boomers ! la Gen Z, en revanche, craint de prendre congé… au risque d'y laisser des plumes.

Depuis les années 2010, l’expression « OK Boomer » fleurit sur les réseaux sociaux. La réplique, lancée par les jeunes générations, se moque du point de vue des baby-boomers, jugé déconnecté des réalités contemporaines. Elle s’apparenterait même à un « cause toujours, vieux schnock », selon Le Monde.

Mais la Gen Z - née entre 1995 et 2012 - pourrait bien prendre des leçons de vacances auprès des Français nés pendant le baby boom - entre 1945 et 1965. Selon une enquête internationale menée pour la plateforme de voyage Expedia.fr*, 82 % des Français de la Gen Z ont le sentiment de ne pas prendre assez de vacances, contre seulement 55 % des baby-boomers.

À découvrir également : Les Français n'ont jamais autant manqué de vacances depuis 10 ans (et voici pourquoi)

La Gen Z risque de perdre cinq mois de vacances durant sa carrière

Et pour cause, les premiers renoncent en moyenne à 3,7 jours de congés payés annuels (sur les 27,4 alloués), tandis que les seconds posent 0,3 jour supplémentaire (sur les 31,3 dont ils disposent). « Cela signifie que s’ils ne changent pas d’état d’esprit et ne s‘affirment pas plus, [les personnes de la Gen Z] risquent de gaspiller cinq mois de précieuses vacances au cours de leur carrière, contre zéro pour les baby-boomers », informe Xavier Rousselou, porte-parole des marques d’Expedia Group.

Entre culpabilité et FOMO : la Gen Z craint de prendre des vacances

Mais...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi