Chocolats, fruits de mer, champagnes… "60 millions de consommateurs" alerte sur les produits stars des fêtes

Des chocolats industriels au goût trop sucré

Au total, 22 chocolats ont été passés au crible par un panel de consommateurs. À savoir, 60 femmes et hommes entre 18 et 65 ans. Amateurs de chocolats, mais pas professionnels, ils ont été chargés de répondre à un questionnaire sur le goût, l’aspect, l’odeur et la texture des différents produits. Leur verdict ? Sur les treize pralinés et neuf noirs testés, douze d’entre eux ont été jugés trop sucrés ou trop gras. Autre critère décrié par le magazine de l’Institut national de la consommation : la présence ou non d’huile de palme. Dans ses colonnes, le magazine explique : "ceci n’est pas rentré en compte dans la notation de nos jurés testant à l’aveugle, mais pour 'les choix de 60' (la sélection de la rédaction, NDLR), nous ne pouvions mettre en avant un produit avec de l’huile de palme", rapporte le magazine.

Prossecos et champagnes blancs décevants selon les professionnels

Mais ce n’est pas tout. À l’approche des fêtes, le magazine s’est également intéressé aux champagnes, rosés et proseccos. 30 bouteilles ont ainsi été dégustées à l’aveugle par un jury de professionnels du vin. Résultat : les proseccos et les champagnes blancs se sont révélés décevants (seules trois bouteilles de champagnes tirent leur épingle du jeu). Les champagnes-rosés, eux, réservent de meilleures surprises et offrent un excellent rapport qualité-prix.

Des noix de Saint-Jacques gonflées à l'eau

Last but not least, "60 millions de consommateurs" a vérifié la "propreté" de 24 références de fruits de mer surgelés (12 crevettes et 12 noix de Saint-Jacques). Ils ont réalisé une série d’analyses sur la présence ou non de pesticides, de métaux lourds et de polluants chimiques très toxiques. Bilan : très bonne surprise chez les crevettes, que l’on favorise néanmoins labellisées par respect pour l’environnement. En revanche, déception en ce qui concerne certaines marques de noix de Saint-Jacques, accusées d’être gonflées à l’eau.

À lire aussi :

⋙ Compléments

(...) Cliquez ici pour voir la suite