Chocolats Kinder: 42 cas de salmonellose recensés dans l’Hexagone

·3 min de lecture
42 cas de salmonellose liés aux chocolats Kinder recensés dans l’Hexagone  (Photo d'illustration de chocolats Kinder par Jakub Porzycki/NurPhoto via Getty Images) (Photo: NurPhoto via Getty Images)
42 cas de salmonellose liés aux chocolats Kinder recensés dans l’Hexagone (Photo d'illustration de chocolats Kinder par Jakub Porzycki/NurPhoto via Getty Images) (Photo: NurPhoto via Getty Images)

42 cas de salmonellose liés aux chocolats Kinder recensés dans l’Hexagone (Photo d'illustration de chocolats Kinder par Jakub Porzycki/NurPhoto via Getty Images) (Photo: NurPhoto via Getty Images)

SANTÉ - Les chocolats Kinder contaminés aux salmonelles ont fait une quarantaine de victimes à ce jour en France selon Santé Publique France. Dans son dernier point de situation publié mardi 19 avril et relayé par Le Parisien, l’instance de santé dit avoir recensé 42 cas de salmonellose identifiés par le Centre national de référence (CNR) des salmonelles de l’Institut Pasteur.

Ils sont liés aux rappels massifs de produits de la marque Ferrero après la détection de souche de salmonelle dans une usine Kinder en Belgique ces dernières semaines. Mi-avril, plus de 150 cas avaient été recensés dans neuf pays européens.

13 hospitalisations recensées

Les 42 cas détectés en France sont répartis dans 11 régions et concernent en majorité les enfants. Selon Santé Publique France, 22 garçons et 20 filles sont concernés et leur âge médian est de trois ans. Sept ont été recensés en Île-de-France, sept en Provence-Alpes-Côte d’Azur, six dans le Grand-Est, quatre dans les Hauts-de-France, quatre en Auvergne-Rhône-Alpes Rhône-Alpes, trois en Nouvelle-Aquitaine, trois en Bourgogne-Franche-Comté, trois en Normandie, deux en Bretagne, deux en Occitanie et un en Corse.

Interrogés par l’instance de santé, 32 cas sur les 42 rapportent avoir consommé des chocolats Kinder “avant le début de leurs symptômes (survenus entre le 20 janvier et le 23 mars)” et les 13 personnes qui ont été hospitalisées sont sorties de l’hôpital. Santé Publique France poursuit ses “investigations auprès des familles de cas signalés récemment par le CNR”.

Le fait que l’usine belge a été fermée et que la marque a à plusieurs reprises opéré des retraits et rappels ces dernières semaines devrait “limiter la survenue en France de nouveaux cas de salmonellose dans les prochains jours/semaines”, selon SPF.

Consulter un médecin sans délai en cas de symptômes

Dans son communiqué, Santé Publique France rappelle que les salmonelles “se traduisent par des troubles gastro-intestinaux souvent accompagnés de fièvre dans les 48h qui suivent la consommation des produits contaminés”. Fièvre, diarrhée, vomissements et douleurs abdominalesconstituent en effet les principaux symptômes de l’infection.

Dans la suite de son communiqué, l’agence du ministère de la Santé indique que “ces symptômes peuvent être aggravés chez les jeunes enfants, les sujets immunodéprimés, les femmes enceintes et les personnes âgées”. En effet, si les salmonelloses sont généralement bénignes, pour les personnes âgées, les nourrissons, les femmes enceintes ou les personnes immunodéprimées, l’infection peut être très sévère, comme le rappelle l’Institut Pasteur.

Dans tous les cas, Santé Publique France invite “les personnes qui auraient consommé ces produits faisant l’objet de ce retrait-rappel, et qui présenteraient ces symptômes, à consulter leur médecin traitant sans délai”. Il est par ailleurs recommandé de “bien se laver les mains avec eau et savon après être allé aux toilettes, après avoir changé son enfant, et avant de faire la cuisine” pour limiter la transmission de personne à personne.

À voir également sur Le HuffPost: Tout sur les salmonelles... ou presque

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles