Ils choisissent un prénom occitan pour leur enfant, l’état civil le leur refuse

© mmpile/iStock

Parce qu’ils ont choisi de prénommer leur petit garçon Artús, des parents résidant en Lozère se sont vu opposer un refus de la part de la mairie, au motif que le « u » occitan ne faisait pas partie de l’alphabet français.

L’accent de la discorde. Si certains parents se voient parfois refuser un prénom trop « original » par l’officier d’état civil – nous avons tous en tête ces histoires de bébés ayant failli s’appeler « Nutella », « Astérix » ou « Titeuf » -, il arrive parfois que le motif d’opposition soit moins évident et suscite l’incompréhension.

C’est ce qui est arrivé à ce couple de trentenaires résidant à Mende, en Lozère. Parents d’un petit garçon depuis mi-décembre, ils ont souhaité célébrer leurs origines occitanes en lui donnant un prénom typique de cette région : Artús.

Lire aussi >> Gabriel, Jade, Léo, Louise... Quels prénoms seront à la mode en 2023 ?

« Notre pays nous refuse notre culture »

« Pour nous, le fait de donner à notre fils un prénom occitan, c’est lui permettre de maintenir un lien avec les générations précédentes et redonner un peu de dignité à notre culture », expliquait le père du bébé dans un reportage de TF1.

Mais l’officier d’état civil chargé d’enregistrer la naissance de l’enfant en a décidé autrement. Au motif que l’accent aigu sur le « u » n’était pas présent dans l’alphabet français, les parent se sont vu opposer une fin de non-recevoir. À leur grand désarroi. « C’est une incompréhension, a réagi la mère. Notre pays nous refuse notre culture, un prénom occitan. »

Le motif invoqué par l’administration est pourtant valable. Selon la loi française, il est...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi