Cholestase : définition, causes, symptômes, risques, traitements

La bile participe à l’élimination des déchets de l’organisme et à la digestion des graisses par l’intestin, rôle qu’elle ne peut plus correctement remplir en cas de cholestase. Dans le cas d’une cholestase, les raisons peuvent être internes au foie (hépatites, cancers…) ou externes à ce dernier (calcul biliaire, problème pancréatique…). Le diagnostic est relativement simple à poser. Découvrez en quoi consistent la cholestase, ses symptômes, ses causes et les traitements existants.

Le foie est l’organe du corps humain le plus imposant par son volume et par son poids. Il se situe dans l’abdomen, du côté droit. Son rôle est essentiel au bon fonctionnement de l’organisme, tant au niveau de la production de bile que de l’élimination des déchets, de la synthèse des protéines ou encore de l’assimilation des lipides et des glucides. Le terme médical cholestase désigne un problème de circulation biliaire entre les cellules du foie qui sécrètent la bile et la première portion de l’intestin grêle, le duodénum. Le flux biliaire dans le cas de cette pathologie est soit ralenti soit complètement stoppé. La bile, composée à 97 % d’eau, achemine des déchets comme la bilirubine jusqu’au duodénum, en vue de leur élimination par l’intestin, puis par les selles. De même, elle contribue à l’assimilation des graisses par l’organisme. Si la bile ne circule plus, en raison d’une pathologie hépatique ou d’une cause extérieure au foie (obstruction des voies biliaires, pathologie du pancréas), les cellules (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles