Choquée, une infirmière révèle l'affreuse demande de ses voisins

Un appel à la solidarité envers le personnel médical a été lancé par le gouvernement et a été largement relayé sur les réseaux sociaux. En cette période de crise du Covid-19, la demande des infirmiers, médecins et aide soignants est simple : restez chez vous ! Et pour palier à l'ennui et à l'angoisse, de nombreux animateurs, humoristes ou chanteurs réalisent en direct de chez eux, des mini-émissions afin de divertir les internautes. C'est le cas de Cyril Hanouna qui a mis en place son émission Ce soir chez Baba, diffusée sur C8, depuis chez lui. Mercredi 25 mars 2020, il a reçu Sophie, une infirmière qui est venue raconter que ses voisins lui ont "gentiment" demandé de quitter son appartement par le biais d'une lettre.

Par le biais d'une lettre, une demande de déménagement

Sophie explique donc à l'animateur de C8 être tout simplement "choquée" et ne pas comprendre ce genre de comportement. Pour elle, hors de question de plier, elle continue à réaliser ses tâches du quotidien, comme sortir son chien. Sophie s'est dite énervée dans un premier temps puis dans un second temps, elle s'est retrouvée déconcertée par cette situation inédite et la demande blessante venue de ses voisins : "J'avais mis un mot, mais je l'ai retiré, parce que ça ne sert à rien de rentrer là-dedans. J'aurais voulu que la personne vienne me voir en face", a dévoilé l'infirmière. Malgré tout, Sophie s'est montrée compréhensive concernant la peur de la contamination mais blâme ce genre de réaction excessive: "Je ne peux pas comprendre qu'on agisse de cette façon. J'aurais préféré qu'elle vienne me voir et qu'elle me pose des questions", a-t-elle commencé, "Je pense que les gens ont peur, ça leur monte à la tête et je peux l'entendre en fait".

Sophie n'est malheureusement pas la seule à recevoir ce genre de messages. En effet, depuis quelques jours, ce type de demandes envers tout le personnel médical augmente. Que ce soit un déménagement ou le déplacement de leur voiture, le personnel de santé fait face

(...) Cliquez ici pour voir la suite