Christophe Colomb est-il vraiment le premier Européen à avoir découvert l'Amérique ?

·1 min de lecture

1492 : Christophe Colomb découvre l'Amérique et un "nouveau monde" se dévoile aux yeux de "l'ancien". La formule résonne encore comme un vieux souvenir dans la tête de beaucoup d'anciens écoliers. Pourtant, la réalité semble un plus complexe que cela. 

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

Moines irlandais et baleiniers basques

Le continent américain comptait avant 1492 plusieurs millions d’habitants. Les ancêtres des Amérindiens, véritables découvreurs de l'Amérique, sont venus d'Asie plusieurs dizaines de milliers d'années avant notre ère, à l'époque glaciaire. La Sibérie et l'Alaska étaient alors reliées par une bande de terre, que ces peuples ont ainsi franchi pour rejoindre l'Amérique du nord au sud.

Côté Européens, plusieurs historiens évoquent les pistes de moines irlandais ou de baleiniers basques ayant fait, avant Christophe Colomb, état de l'existence d'une terre outre-Atlantique. "La vérité est que depuis longtemps avant Colomb on a su qu'il y avait un terre de l'autre côté de l'horizon", avance sur Europe 1 l'écrivain Dominique Le Brun, auteur d'Eloge passionné des navigateurs.

Mais selon lui, s'"il est possible que des baleiniers basques aient touché l'Amérique et soient revenus en disant 'Il y a une terre de l'autre côté', ça s'est arrêté là." L'écrivain ajoute que "si tant est que les moines irlandais soient arrivés en Amérique, ils sont repartis. Alors que Christophe Colomb a initié un mouvement de coloni...


Lire la suite sur Europe1