• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Christian Eriksen victime d’un accident cardiaque : sa carrière gravement menacée

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le championnat d’Europe de football 2020 s’est refermé, avec un an de retard et la victoire finale de l’Italie. Mais la célébration des joueurs de la Squadra Azzura n’est pas la seule image forte à retenir de cette compétition, qui n’a pas souri à l’équipe de France. La deuxième rencontre de cet Euro, disputée entre le Danemark et la Finlande, le 12 juin 2021, a été ternie par le malaise cardiaque de Christian Eriksen sur la pelouse de Copenhague. Les longues minutes qui ont suivi cet accident ont été irrespirables jusqu’à ce que le milieu danois soit évacué sur une civière sous les applaudissements du public. Heureusement, le meneur de jeu de poche a retrouvé ses esprits et a donné des nouvelles rassurantes sur son état de santé. Quelques jours plus tard, le temps de récupérer, Christian Eriksen s'est vu poser un défibrillateur automatique sous-cutané, pour profiter d’un peu de bon temps avec sa compagne et leurs enfants.

Pour autant, la carrière sportive de celui qui œuvre pour l’Inter Milan se voit réellement menacée. Selon des informations rapportées par L'Équipe, le 22 juillet 2021, le comité médical de la Fédération italienne interdit à un joueur de pouvoir évoluer avec un tel dispositif médical. "En Italie, nous avons des directives très conservatrices concernant la santé des joueurs. Ici, Eriksen ne peut pas être éligible", a expliqué Francesco Braconaro, médecin qui siège au comité médical de la Fédération italienne de football, au micro de la radio napolitaine Kiss Kiss. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles