Christina Ricci a failli être « arrêtée » alors qu'elle faisait du babysitting à l'adolescence

·2 min de lecture

Christina Ricci a raconté comment elle avait failli être arrêtée alors qu'elle faisait du baby-sitting. Lors d'une interview pour The Late Late Show with James Corden mercredi (26 jan .22), la star des Yellowjackets a été interrogée sur les emplois qu'elle a occupés avant de devenir comédienne.

« J'ai travaillé au snack-bar du club de piscine quand j'avais 13 ans, mais je faisais aussi du baby-sitting, a-t-elle commencé. La dernière fois que j'ai fait du baby-sitting, j'avais 12 ans, j'ai failli faire arrêter les enfants et je n'ai plus jamais fait de baby-sitting après ça. »

Elle a expliqué qu'elle gardait des enfants qui n'avaient qu'un an de moins qu'elle, ce qui « était probablement un mauvais jugement de la part des parents », dans une « petite ville du New Jersey ». Elle a ensuite ajouté qu'elle s'était disputée avec une « autre fille qui vivait dans la rue », et qu'elle avait dit aux enfants d'aller jeter des œufs sur sa maison.

« Le père est sorti en courant de derrière la maison avec une batte de baseball. Tout le monde a crié et nous avons couru vers la maison », s'est exclamée la femme de 41 ans, avant de partager le mensonge qu'elle avait préparé pour ne pas se faire prendre. « J'ai mis le chien en laisse pour pouvoir prétendre que nous ne faisions que promener le chien et j'avais peur de promener le chien seule la nuit alors j'ai (dit que j'avais) demandé aux enfants de venir avec moi. Je lui ai dit : "Nous avons vu ce groupe vraiment effrayant d'enfants jeter des œufs sur votre maison, monsieur et nous avons couru". Mais malheureusement, nous avions aussi fait des farces en l'appelant et en laissant des messages horribles sur son répondeur avant ça. Personne ne m'a cru », a conclu Christina Ricci.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles