• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Christine Angot, furieuse, pousse un coup de gueule contre Eric Dupond-Moretti

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En janvier 2021, un livre paraissait dans les librairies et faisait l'effet d'une bombe. Dans La Familia Grande, Camille Kouchner dénonçait les violences sexuelles de son beau-père Olivier Duhamel à l'encontre de son frère jumeau lorsque ce dernier était encore mineur. Une vague de libération de la parole s'était alors déclenchée en France sur le sujet jusqu'alors tabou de l'inceste, aboutissant notamment par la plainte de Coline Berry à l'encontre de son père, le comédien Richard Berry. Mais 20 ans plus tôt, une autre personnalité avait déjà dénoncé le comportement incestueux de son père : Christine Angot, écrivaine connue du grand public pour son rôle de chroniqueuse de Laurent Ruquier lors des ultimes saisons de l'émission On n'est pas couché.

Invitée de Yann Barthès dans Quotidien mardi 31 août à l'occasion de la sortie de son nouvel ouvrage, Le voyage dans l'Est, Christine Angot a évoqué cette libération de la parole et surtout les agissements du gouvernement pour lutter contre l'inceste. Des prises de position, notamment du ministre de la Justice et Garde des Sceaux Eric Dupond-Moretti, qui ne suffisent absolument pas selon elle. Particulièrement remontée contre l'ancien avocat, Christine Angot a poussé un coup de gueule sur le plateau de TMC : "Ils ont dit haut et fort, après le livre de Camille Kouchner : 'On est là, ne vous inquiétez pas'. Ils sont venus vous le dire ici d'ailleurs je crois. 'On va faire une loi et nous on s'en occupe. Vous pouvez compter sur nous. Vous (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles