• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Christophe Beaugrand et son mari Ghislain Gerin : combien leur a coûté la GPA de leur fils Valentin ?

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Christophe Beaugrand et son mari Ghislain Gerin sont apparus sur le plateau de Quotidien, sur TMC le mercredi 6 octobre 2021, pour présenter leur livre Fils à Papa(s), L’incroyable histoire de deux garçons qui voulaient devenir pères, à publier le lendemain aux éditions Plon. Parents d'un petit Valentin depuis novembre 2019, ils ont fait appel à une agence aux Etats-Unis, via laquelle ils ont trouvé à une mère porteuse, Whitney, comme ils nous l'ont récemment détaille lors d'une interview accordée à Femme Actuelle. Dans l'émission présentée par Yann Barthès, les journalistes mariés depuis 2018 sont revenus sur le processus de GPA en détails. Parmi ces détails, on trouve le prix. Le co-animateur de Ninja Warrior : Le Parcours des héros, dévoile : "Il y a un échange d’argent, c’est grosso modo entre 20 et 40.000 dollars. Nous, c’était 30.000 dollars [près de 26.000 euros, ndlr]. Ce sont les agences qui mettent en place, on ne discute jamais d’argent, en fait."

À ceux qui "pensent que c’est une exploitation marchande du corps des femmes", Ghislain Gerin répond : "On ne parle pas de rémunération, c’est un dédommagement. Aujourd’hui, on ne va pas se mentir, une grossesse, pour n’importe quelle femme, ça a un coût. Que ce soit pour l’alimentation, les vêtements, les soins médicaux…" À Christophe Beaugrand de défendre leur choix d'avoir recours à la GPA. "Il y a un échange d’argent, ça c’est sûr, mais ce qu’il faut savoir, c’est qu’aux Etats-Unis, les mères porteuses sont sélectionnées (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles