Christophe Dominici : cette grande déception qui l'a fait replonger vers ses démons

·1 min de lecture

Le monde du rugby est en deuil. Ce mardi 24 novembre, Christophe Dominici, légende du ballon ovale, a sauté du toit d'un bâtiment désaffecté du parc de Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine. Alors que la thèse du suicide est privilégiée, le Figaro revient ce mercredi 25 novembre sur l'événement qui l'aurait fait replonger vers ses vieux démons.

Si le rugbyman n'a jamais caché souffrir de dépression, sa santé se serait détériorée suite à une déception survenue cet été. En juin dernier, Christophe Dominici s'était en effet présenté comme l'intermédiaire d'un homme d'affaires franco-tunisien qui souhaitait racheter le club historique de Béziers. Un projet qui lui tenait à cœur et dans lequel il s'était beaucoup investi mais qui n'a finalement pas abouti. Or, d'après le quotidien, "les moqueries sur les réseaux sociaux l'avaient alors profondément affecté" et "avaient certainement rallumé ses vieux démons".

Interrogé par nos confrères de BFM TV, Denis Charvet, consultant rugby de RMC Sport, est revenu sur ce défi auquel tenait tout particulièrement Christophe Dominici. "Je pense qu’il voulait continuer, écrire une autre histoire, une autre page de son histoire à lui, en tant que dirigeant, en tant que président d’un club pour construire et transmettre un peu ce que le rugby lui a apporté", et de poursuivre : "Ça s’est mal fini à Béziers, peut-être qu’il a mal vécu cet échec-là". "Dans la vie, il était parfois un peu mal à l’aise", s'est souvenu le consultant, visiblement ému, et de conclure (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - Mort de Christophe Dominici : Candice Pascal, sa partenaire dans Danse avec les stars, bouleversée
Joe Biden : pourquoi il a enrôlé Sharon Stone dans son équipe
Meghan Markle révèle avoir fait une fausse couche après la naissance d'Archie
« Les imbéciles sont partout » : Christophe Castaner condamne les fêtes clandestines
Gérald Darmanin : ce détail qui interpelle dans son bureau