Quand Christophe Lambert racontait pourquoi "il ne faut pas faire chier Sean Connery"

·1 min de lecture

"C'est quelqu'un qui aime les gens réglos, et les producteurs n'étaient pas réglos." C'est ainsi que Christophe Lambert commençait en 2014 le récit d'une anecdote mémorable sur Sean Connery, décédé dans la nuit de vendredi à samedi, à l'âge de 90 ans. Invité d'Europe 1, l'acteur français avait raconté le tournage du film Highlander, qui disait, selon lui, beaucoup du caractère de son collègue écossais. 

 

>> LIRE AUSSI -James Bond, Indiana Jones et Le nom de la Rose : les films qui ont marqué la carrière de Sean Connery 

Un hélicoptère aux couleurs de son costume

"Il avait les producteurs tellement dans le nez, qu'il s'est dit : je vais les faire chier", résumait Christophe Lambert. "On habitait dans un hôtel qui était littéralement à 30 secondes ou 40 secondes en voiture du plateau… Et il les a forcés à lui commander un hélicoptère, peint aux couleurs de son costume, c'est-à-dire bordeaux, qui était posé dans la cour du château."

"Le temps que l'hélico décolle et se pose sur une petit colline qui était à 50 mètres du tournage, j'arrivais avant lui en voiture", s'esclaffait encore l'acteur. "Il sortait de l'hélico, il regardait les producteurs et il disait : 'ça va les garçons ?'. L'hélico attendait toute la journée sur la petite colline, le soir il remontait, il disait : 'au revoir les garçons'. 

"Pendant quatre semaines, ça leur a couté une fortune", concluait Christophe Lambert. Moralité : Il ne fallait "pas faire chier" Sean Connery. 

...
Lire la suite sur Europe1