"Christophe voyait son fils en cachette" : les révélations troublantes de Michèle Torr

·2 min de lecture

C'est une part de sa vie que le chanteur a toujours gardée secrète... Au grand dam de son fils, Romain, qu'il n'a jamais reconnu. Le 7 mai 2020, le chanteur Christophe rendait son dernier souffle à l'âge de soixante-quatorze ans des suites d'une maladie pulmonaire grave. L'interprète des Mots Bleus laissait alors derrière lui son épouse, Véronique, dont le divorce n'a jamais été prononcé malgré leur rupture il y a dix ans, leur fille Lucie mais aussi Romain Vidal, né de son idylle avec Michèle Torr en 1967. Invitée dans la nouvelle émission d'Evelyne Thomas, mardi 16 février sur Non Stop People, Michèle Torr est revenue sur l'impact qu'avait eu une telle disparition sur la vie de son fils. Elle en a d'ailleurs profité pour rétablir la vérité sur les liens qu'entretenait Christophe avec son "enfant illégitime".

Au cours de cet entretien, l'interprète de Emmène moi danser ce soir est revenue sur le décès de Christophe avec qui elle a été en couple dans les années 1970 : "J'ai été appelée, interviewée bien sûr, pour dire ce que je ressentais. Une immense tristesse évidemment et puis la perte de l'artiste extraordinaire qu'il était", a-t-elle confié. Michèle Torr est également revenu sur la réaction de son fils, Romain, lorsqu'il a appris la terrible nouvelle : "Il a été très marqué et très mal quand Christophe est décédé, mal d'être tenu à l'écart... Je ne veux pas m'étaler là-dessus, mais mon fils a beaucoup souffert, alors qu'ils étaient en contact et qu'ils se voyaient en cachette", a-t-elle ajouté.

À l'approche de la cérémonie funeste du chanteur, aucun des proches de Christophe n'avait contacté Romain Vidal pour lui communiquer le lieu et la date des obsèques. L'homme de quarante-cinq ans, qui se bat actuellement contre la sclérose en plaques, avait alors poussé un violent coup de gueule sur son compte Facebook, accusant directement l'entourage proche de son père biologique : "On me prend pour un con concernant l'enterrement de mon père biologique. Affaire à suivre. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite