CHRONIQUE. Bienvenue en mathématiques

En cette période de rentrée scolaire, Sylvie Benzoni, directrice de l'institut Henri-Poincaré, souhaite la "bienvenue en mathématiques" aux élèves.

Cet article est extrait du mensuel Sciences et Avenir - La Recherche n°919, daté septembre 2023.

C'est la rentrée, bienvenue en mathématiques ! Une matière clivante, qui caracole en tête des moins aimées comme des matières préférées des élèves. Au titre du documentaire d'Olivier Peyon "Comment j'ai détesté les maths" (2013), on peut opposer d'innombrables raisons pour lesquelles on aime les maths, on peine à convaincre les sceptiques.

La culture mathématique étant un enjeu de société, le ministère de l'Éducation nationale a lancé un "plan maths". Bienvenue donc aux élèves de sixième ou de seconde qui auront une heure de maths en plus dans leur emploi du temps, et aux élèves de première générale qui n'ont pas choisi la spécialité maths et auront désormais 1h30 de maths en "tronc commun".

Manipuler, construire, jouer, réfléchir

Le ministère encourage de plus les clubs de maths au collège. En arrivant au club dont j'ai le plaisir d'être marraine, on peut lire "Bienvenue en mathématiques" en lettres colorées au-dessus de la porte. On entre alors dans une salle de classe pleine d'objets variés, dont les élèves peuvent s'emparer à leur guise pour manipuler, construire, jouer, réfléchir, par petits groupes de tous niveaux. Cette salle est gaie et les élèves s'y pressent avec le sourire.

Ces profs qui font la différence

Peut-être connaissez-vous cette blague potache : combien faut-il de profs de maths pour faire une soustraction ? Il suffit d'un ou une seule pour faire la différence ! Alors en cette rentrée je voudrais encourager tous ces profs qui font la différence, que ce soit dans leur club de maths ou bien sûr tout simplement en classe.

Par Sylvie Benzoni, directrice de l'institut Henri-Poincaré, à Paris.

Retrouvez cet article sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi