La chronique de Laury Thilleman : pourquoi j’ai adoré voyager seule !

©️ Laury Thilleman

On met souvent en avant les risques de voyager en solo, surtout lorsque l’on est une femme. Mais parle-t-on assez du bonheur que cela procure et de l’expérience personnelle si intense que l’on traverse ? De mon côté, ce fut une véritable quête intérieure.

Cet été, j’ai eu envie de partir en Indonésie toute seule. J’ai choisi de faire une retraite de longboard à Bali pendant la première semaine, puis de partir en vadrouille sur les îles le reste du temps.

Se prouver que l’on peut faire plus de choses que l’on imagine, que l’on est capable de vivre sans les autres, fut pour moi la grande morale de mon voyage ! Parfois en pleine nature, toute seule, tu n’es pas hyper rassurée ! Et puis trouver tes itinéraires, choisir tes lieux à visiter, t’ouvrir aux autres… C’est un vrai challenge à passer ! Un pur regain de confiance en soi !

Mais avant tout, j’aimerais préciser que voyager seule, ce n’est pas forcément partir à l’autre bout du monde pendant des semaines. Cela peut-être aussi partir visiter la ville voisine un week-end pour couper de son quotidien, sa vie pro ou intime. En bref, se ressourcer ! On peut y aller step by step !

Et puis c’est aussi réaliser (en tous cas pour ma part !) que le monde n’est pas si menaçant que cela. On peut voyager seule lorsque l’on est une femme sans se sentir forcément en insécurité et en tirer une grande fierté. De mon côté, je ne me suis jamais sentie aussi bien que pendant ce voyage.

Si le trip en mode solo vous tente, j’aimerais vous donner quelques tips pour faciliter votre voyage.

 

LA LOGISTIQUE

-       Il y avait une voire trois escales avant ma destination. Pour éviter les déconvenues (perte de valises…), j’ai décidé de choisir...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr