La chronique de SerialMother : « Hein, quoi, déjà Noël ? »

Donc le 30 août, ou un truc dans le genre, ce fut la fin de l'été. Et quand est venue la fin de l'été, on a rangé les bouées, les crèmes et les derniers grains de sable égarés dans nos lattes de plancher. On a remis tout le petit monde à l'école. On a rempli 4 567 890 fiches, on a tenté de couvrir 78 livres, on a repris le boulot, on a repris les kilos égarés sur la cime d'une montagne et on a soufflé. Un peu.

Et puis, il y a eu les vacances de la Toussaint, toujours trop longues, dont on ne sait pas bien quoi faire. Et durant lesdites vacances, on s'est soumis aux caprices des enfants qui ont voulu se déguiser en vampire et autres monstres ensanglantés. On a cédé. On a acheté des citrouilles en se disant qu'on en ferait des soupes après.

Préparer Noël, le calvaire ?

Évidemment, on arrive au bout de novembre. On n'a pas fait de soupes à la citrouille, on n'a rien rangé de cette fête morbide et là, nos enfants ont sorti entre la tartine à la confiote et le chocolat chaud « Maman, c'est BIENTÔT Noël, on va écrire au Père Noël. »

Alors... Comment te dire... Non. Pas envie d'écrire au Père Noël (car il n'existe pas, mais ça, hein, je ne peux pas le dire. Je sais garder un secret, quoi), car le Père Noël, il n'a plus de thune.

Oui, car les temps sont durs pour lui aussi. Déjà qu'il doit mettre le chauffage à 19 et enfiler un col roulé pour sauver la planète, alors qu'il se les caille...

Lire la suite