Ces cigarettes fourrées font l’objet d’un rappel, mais quelles marques sont concernées ?

Sale temps pour nos goûters et en-cas en ce moment. Aujourd’hui, on apprend que ce n’est pas une mais bien deux marques de cigarettes fourrées au chocolat qui font l’objet d’un rappel ! On vous donne toutes les informations et la marche à suivre si vous avez ces produits en votre possession !

Depuis quelques jours, nos goûters et en-cas n’ont plus la même saveur. Alors que l’un des produits emblématiques du goûter de nos enfants faisait l’objet d’un rappel hier pour un problème d’étiquetage (qui pourrait entraîner des complications pour les personnes intolérantes ou allergiques), aujourd’hui, on apprend qu’il en est de même pour deux marques de cigarettes fourrées au chocolat. Quelles sont les marques concernées par ce rappel ? Quelles sont les causes de ce rappel ? Et surtout, que faire si vous possédez ce produit ? On vous donne toutes les informations ici !

Que risque-t-on en consommant ces produits ?

Pour la plupart des consommateurs, vous pourrez consommer ces produits sans crainte, sachant que ces cigarettes ne contiennent pas de substances nocives à proprement parler. Les produits ont néanmoins été retirés de la vente car ils contiennent des traces d'arachides, une substance allergisante, qui ne figure pas sur l’emballage. Les consommateurs qui sont allergiques aux arachides ne doivent donc pas consommer ces produits.

Quelles marques sont concernées par ce rappel ?

Ces rappels concernent les marques Auchan Cigarettes Nappées Chocolat Noisette...

Cliquez ici pour voir la suite


À lire aussi :

Ne mangez surtout pas ce fromage, il fait l'objet d'un rappel
5 desserts que l'on adore préparer avec des cigarettes russes
Les grandes marques vous font manger de l'insecte quotidiennement et c'est totalement légal…

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles