"Le cinéma ne vit pas sans son public" : les salles préparent leur réouverture

·1 min de lecture

Pour les cinéphiles, le jour tant attendu se rapproche. Dès mercredi, et après sept mois de fermeture à cause de l'épidémie de coronavirus, les cinémas vont enfin pouvoir rouvrir leurs portes. Et dans les salles, les gérants sont sur le pont pour préparer l'accueil des clients, comme au Max Linder, un des plus vieux cinéma de Paris, où les équipes sont pressées de retrouver leurs spectateurs.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 16 mai

Le projecteur en route, le générique sur le grand écran... Dans sa cabine, José, le chef opérateur, teste son matériel de projection, très ému à l'idée d'enfin retrouver son public. "Le cinéma ne vit pas sans son public. C'est comme un plat sans sauce, c'est un peu fade", confie-t-il à Europe 1. Et pour redonner goût aux cinéphiles, un seul film sera à l'affiche de ce cinéma à un seul écran : Mandibule de l'excentrique Quentin Dupieux.

"Notre première séance est complète"

Claudine Cornillat, la gérante, est confiante pour cette réouverture. "On a déjà des messages qui nous disent 'enfin', 'formidable', 'on sera là'", se réjouit-elle. "Notre première séance, le mercredi soir à 19 heures, est complète", assure-t-elle encore. "Je vais voir les gens parce que là, je ne vois que des fantômes quand je suis dans cette salle. Je vais voir les gens et les sentir, les entendre." 

Les fauteuils noirs en mousse de la salle pourront accueillir 200 personnes sur les 560 sièges. La jauge pourra grimper à près de 360 à ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles