Cinéma : où sont les femmes ?

Claire Bauchart

La onzième édition du festival des Arcs, consacré au cinéma européen, a débuté vendredi. Parmi les temps forts de cet événement : la tenue d’un atelier du Lab-femmes de cinéma visant à faire émerger des pistes pour renforcer leur présence au sein du septième art.

À peine plus de 30% des films suédois ont été réalisés par des femmes, entre 2012 et 2018. Le tiers n’est pas atteint, mais le pays scandinave fait office de bon élève : ce même taux franchit tout juste la barre des 24% en France, et ne dépasse pas le seuil de 10% en Italie. C’est ce qui ressort d’une étude menée par le Lab Femmes de cinéma, cercle de réflexion au sujet de la place occupée par les Européennes à tous les échelons de cette industrie, et créé par l’association organisatrice du festival de cinéma européen des Arcs.

Un brainstorming pour une meilleure représentation des femmes de cinéma

« Nous croyons en l’intelligence collective », a précisé Guillaume Calop, co-fondateur du Lab, en ouverture d’un atelier qui s’est tenu dans le cadre du Festival, et réunissant des représentantes européennes du grand écran, telles Edith Sepp de l’Institut du film estonien, Jaana Puskala, directrice du département international de l’Institut du film finlandais ou encore Myriam Gast, chargée de mission au Fonds de soutien cinéma de la région Île-de-France. Objectif : trouver des angles d’action, au niveau continental, pour accroître le nombre de femmes, non seulement derrière la caméra, mais également au sein des organes décisionnels. Car, a relevé Fabienne Silvestre-Bertoncini, co-fondatrice et coordinatrice générale du Lab Femmes de Cinéma, « les réalisateurs ont une influence prépondérante quant aux...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi