Cindy Bruna : le top se livre sur l'enfer vécu auprès de son beau-père violent

©Reynaud Julien/APS-Medias/ABACA

À 27 ans, la top brise le silence et revient dans un livre bouleversant sur son enfance, détruite par un beau-père violent. Rencontre.

De Cindy Bruna, mannequin réclamée dans le monde entier, on connaissait déjà le franc-parler. Notre journal, qui suit depuis longtemps son parcours, lui avait à nouveau consacré sa une en avril dernier. « Ma faute professionnelle, c’était ma couleur », nous confiait-elle alors en racontant ses débuts dans le métier. Cette native du Var, forte d’un compte Instagram de 1,5 million d’abonnés, n’a jamais hésité à descendre des podiums pour défendre les causes qui lui tiennent à cœur. La lutte contre le racisme mais aussi les violences faites aux femmes. Aujourd’hui, elle s’engage plus encore en dévoilant son douloureux passé dans un ouvrage,site: « Le jour où j’ai arrêté d’avoir peur » (éd. Harper Collins).

À lire aussi >> Cindy Bruna : « Ma faute professionnelle, c'était ma couleur »

ELLE. Pourquoi ce livre, où vous révélez ce que vous appelez la « part la plus vulnérable » de vous-même et ces violences qui ont marqué toute votre enfance, de l’âge de 3 ans jusqu’à vos 16 ans ?

Cindy Bruna. J’ai été une petite fille qui a grandi dans la peur et qui, chaque jour, a craint pour la vie de sa mère. Longtemps, j’ai tu cette histoire. Ce n’est qu’auprès de l’association Solidarité Femmes que j’ai pris conscience des ravages du silence. Et aussi du pouvoir de la parole. Des victimes m’ont raconté ce qu’elles avaient traversé. Et j’ai réalisé que si j’avais entendu leurs...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles