Cinq questions sur la livraison des avions F-16 américains à l’Ukraine

Après plusieurs mois de tergiversations, les États-Unis ont finalement donné leur accord pour la livraison d’avions de combat F-16, de fabrication américaine, à l’Ukraine. Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a affirmé sur Twitter que cette livraison « va considérablement aider notre armée de l’air », saluant une décision « historique ». Voici les implications de cette décision.

1- Pourquoi est-ce un tournant ?

La livraison d’avions de combat à l’Ukraine était jusqu’alors un tabou pour les pays occidentaux, à l’exception de la Pologne qui s’est dit prête à céder la totalité de ses chasseurs Mig-29, de fabrication soviétique. Les alliés de Kiev craignaient en effet que les troupes ukrainiennes ne s’en servent pour attaquer la Russie, ce qu’elles ont toujours démenti. Néanmoins, la tournée diplomatique de Zelensky en Europe a changé la donne. Au cours des derniers jours, plusieurs pays européens ont commencé à évoquer une possible livraison de F-16 à l’armée ukrainienne.

À lire aussi Zelensky en visite à Londres : le Royaume-Uni promet à l’Ukraine des « centaines » de missiles et de drones

2 - Qui a donné son accord à cette livraison ?

Le F-16 est un avion de fabrication américaine, produit par l’entreprise Lockheed Martin. Les pays européens se refusaient donc à livrer ce type d’arme à l’Ukraine sans l’accord des États-Unis. Le sommet du G7, qui s’est ouvert ce vendredi dans la ville japonaise d’Hiroshima et où Zelensky est attendu, a marqué un tournant. Sa...


Lire la suite sur LeJDD