Cinq séries palpitantes miroir de notre époque

Françoise Delbecq,Émilie Rivenq
·1 min de lecture

Cinq nouveautés auscultent le futur ou les dernières décennies pour mieux nous parler de notre époque. Palpitant et angoissant.

Épopée féministe

June Osborne est de retour et prend la tête de la révolte contre la dictature de Gilead. Avec de nouveaux personnages complexes et ses sublimes plans aériens, cette saison 4 de « La Servante écarlate », dont un brillant épisode réalisé par l'actrice Elisabeth Moss, continue d'émerveiller. Et prouve que la dystopie imaginée en 1985 par la romancière Margaret Atwood est une inépuisable source d'inspiration.

THEHAND0401W0176865_BTS_001
THEHAND0401W0176865_BTS_001

©Sophie Giraud/Hulu

« La servante écarlate », saison 4, 10 x 60 mn, OCS.

Biopic ado

Adaptée du livre culte paru en 1978, la série allemande « Moi, Christiane F. » présente une galerie de portraits d'ados dans le goût de « Skins », avant de basculer dans le « Requiem for a Dream ». Mais avec son esthétique léchée et sa bande-son anachronique réussie, elle évite le sordide et insiste sur la psychologie des personnages. Moins trash, plus pop : une Christiane F. adoucie pour les ados des années 2020.

APV_Wir Kinder vom Bahnzoo_28© Constantin Television _ Mike Kraus
APV_Wir Kinder vom Bahnzoo_28© Constantin Television _ Mike Kraus

©Mike Kraus/Soap Images

« Moi, Christiane F. », 8 x 60 mn, Amazon Prime Video.

De sang froid

Impossible d'échapper au phénomène « Le Serpent ». Chevelure noir corbeau, méga-couche de fond de teint orange, chemise col pelle à tarte… Tahar Rahim se glisse dans la peau de Charles Sobhraj, serial killer français qui, dans les années 1970, séduisait et empoisonnait des touristes fraîchement débarqués en Thaïlande. L'assassin au sang froid deviendra l'obsession de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi