Claire Chazal : ce qu'elle a réussi à imposer à sa hiérarchie pour le JT de TF1

·2 min de lecture

De 1991 à 2015, Claire Chazal a donné rendez-vous aux téléspectateurs de TF1 dans le journal télévisé. A travers ce poste qui lui a permis de devenir l'une des figures emblématiques de la télévision française, la journaliste a vécu de grands moments. Lundi 7 décembre 2020, Netflix dévoilait une mini-série documentaire consacrée à l'affaire Dominique Strauss-Kahn. A travers ce programme réalisé par Jalil Lespert, Raphaëlle Bacqué, journaliste, est revenue sur l'interview de l'homme politique conduite par Claire Chazal sur TF1, le 18 septembre 2011. La journaliste accuse sa consoeur d'avoir préparé les questions avec l'assistance d'Anne Sinclair, son ancienne épouse. Une révélation qu'a niée en bloc Claire Chazal, sur les ondes d'Europe 1, dimanche 17 janvier 2021. "Je conteste beaucoup le fait qu'on m'accuse de ça, sans savoir et sans m'avoir au moins demandé ma version", a-t-elle déclaré avant de poursuivre : "Ça a été la première fois qu'il a pu dire ce qu'il s'était passé dans cette chambre, si ses amours étaient tarifés, son rapport aux femmes… Toutes les questions ont été posées, mais cette interview n'a jamais, jamais été écrite à l'avance, répétée et préparée". Alors qu'elle comptait parmi les amis de longue date d'Anne Sinclair à l'époque, Claire Chazal affirme n'avoir jamais été influencée par ces liens : "Les questions, je les ai rédigées avec Germain Dagognet (son ancien rédacteur en chef, nldr.) et d'autres. Elles n'ont jamais été transmises à quiconque, ni à Anne, ni à Dominique, ni à l'entourage."

De son journal de 20 heures, Claire Chazal garde aussi de beaux souvenirs. Passionnée de culture et plus précisément par l'art vivant, elle n'a jamais caché son envie de partager avec le grand public les spectacles qui l'avait touchée. "J'ai toujours aimé la danse, en premier, j'allais beaucoup voir des spectacles, j'ai été au théâtre très tôt, à la Comédie française, puis dans tous les théâtres de la périphérie de Paris", a-t-elle rappelé, jeudi 4 mars 2021, au (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite