Clara Morgane en mini-robe et oreilles de lapin, elle s’affiche ultra-sexy (oulala !)

Toujours plus sexy et toujours plus envoûtante, Clara Morgane continue de chambouler le cœur de ses fidèles followers. Chaque jour, la blondie girl frappe fort en dévoilant des clichés sensuels de ses nombreux shootings mode : tantôt prenant la pose en soutien-gorge et porte-jarretelle dans un parc luxuriant, tantôt en lingerie fine dans sa chambre d’hôtel parisienne, la jeune femme de 39 ans ne cesse d’affoler la Toile en affichant sa silhouette de rêve.

Et décidément, l’ancienne participante de la saison 10 de Danse avec les Stars n’a pas fini de faire des ravages. Très active sur son compte Instagram, Clara Morgane régale ses abonnés les plus matinaux. Chaque jour, aux alentours de 9h, l’ancienne actrice de charme décide de mettre des paillettes dans la vie de ses abonnées. Pour annoncer l’inauguration de son concept store « La boutique de l’amour » à Paris, la belle n’a pas hésité à afficher ses courbes à tomber sous une tenue noire des plus courtes. Et après avoir joué l’ange diablement sexy, Clara Morgane a opté pour un autre costume tout aussi affriolant.

Clara Morgane incendiaire en bunny girl : elle enflamme la Toile

Une affiche qui semble tout droit sortie d’une couverture du magazine américain Playboy. Assise dans une pose lascive sur le rebord de son balcon à l’esprit haussmannien, Clara Morgane est tout simplement captivante. Juchée sur des talons aiguilles noirs vertigineux, la nouvelle meneuse de revue dévoile ses incroyables jambes fuselés. Et pour que le charme soit absolu, Clara Morgane a sorti le grand jeu. Elle apparaît sexy en diable dans une mini-robe très (très) courte, marquée à la taille par une ceinture en cuir vernis, qui laisserait presque apparaître ses dessous.

Et pour apporter une note un tant soit peu érotique à son dernier total look noir, Clara Morgane a sorti ses plus belles oreilles de lapin en dentelle noire. Nous sommes bien loin du déguisement de René Zellweger dans la comédie romantique « Le journal de Bridget Jones ». De nouveau

(...) Cliquez ici pour voir la suite