Claude Chirac : ses confidences sans filtre sur son rôle d'aidante avec ses parents Jacques et Bernadette

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Claude Chirac se consacre à ses parents depuis des années, et ce n'est pas un travail de tout repos. En cette journée nationale des aidants, le mardi 5 octobre 2021, retour sur les confidences de Claude Chirac sur son rôle auprès de Jacques et Bernadette Chirac. Dans un entretien avec la fondation APRIL, publié sur la chaîne Youtube de l'association le 21 juillet 2021, elle s'est confié sur son statut d'aidante : "Ce n'est pas facile." Si elle a pris ce "choix extrêmement lourd et contraignant" sans se poser de question, c'est de par son enfance avec sa sœur Laurence, qui souffrait d'anorexie mentale après une méningite, et est décédée en 2016. "J'ai eu en moi la structure qui m'a conduit à choisir cet engagement d'aidant, a-t-elle déclaré. Je pense que si je n’avais pas vécu ça quand j’étais petite, je n’aurais peut-être pas été capable de faire ce choix."

Claude Chirac, spécialiste de la communication, travaillait avec son père lorsqu'il était président de la République. Elle est aujourd'hui présidente de la fondation Chirac, et a été élue conseillère départementale de la Corrèze en juin 2021. Elle a allégé son emploi du temps pour s'occuper de ses parents. "Tout naturellement, j’ai évidemment fait le choix d’accompagner mes parents plutôt que de continuer ma vie et de trouver d’autres solutions parce qu’à un moment donné, j’ai considéré que leur fragilité, en quelques sortes, m’imposait ce choix", a-t-elle affirmé.

Avant de concéder que sa situation financière et familiale : (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles