Photos - Claude Chirac de retour à l'Elysée : elle rend un hommage touchant à son père Jacques Chirac

1 / 10

Photos - Claude Chirac de retour à l'Elysée : elle rend un hommage touchant à son père Jacques Chirac

Mardi 11 février, Claude Chirac était conviée à l'Elysée dans le cadre de la conférence nationale sur le handicap. C'est sous la présidence de son père, décédé en septembre 2019, que la loi du 11 février 2005 a été adoptée. Selon Sophie Cluzel, actuelle secrétaire d'Etat en charge du handicap, il s'agit de la "grande loi qui a reconnu pour la première fois l’égalité des droits, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées." Pour rendre hommage à Jacques Chirac, la conférence a donc été organisée quinze ans jour pour jour après la promulgation de la loi.

Très émue, Claude Chirac a, dans un premier temps, lu à l’assistance l’extrait d’une lettre manuscrite écrite par son père après avoir rencontré une jeune handicapée. Une lettre bouleversante, qui selon elle, représente bien la personnalité empathique de Jacques Chirac. "Je me suis penché sur cet enfant seul, sans mouvement et sans parole, écrivait l’ancien président de la République. Elle semble s’être réfugiée dans un univers où ne nous pouvons plus l’atteindre. J’ai ressenti comme une profonde colère : pourquoi elle? Pourquoi ça, que puis-je faire? Je suis là impuissant, inutile. Je me suis mis à parler, à lui parler de tout et de rien, d’elle et de sa souffrance, de moi et de mes propres peines, de mon travail, de ma vie."

⋙ Claude Chirac : le retour surprise de la fille de Jacques Chirac à l'Elysée

La fille de Jacques Chirac a ensuite "dédié ces mots à ces milliers d’enfants, d’hommes et de femmes qui portent une part de la misère du monde pour nous permettre de vivre, d’y vivre. Il faut les aider à traverser ce monde. Nous le leur devons bien", a-t-elle déclaré. Et de poursuivre : "Nous ne sommes plus au temps qui avait tant révolté et désespéré mon père où on pouvait trouver dans une ferme, attaché au poêle de la salle commune, un enfant handicapé. Mais les préjugés demeurent, les injustices au quotidien, les blessures d’autant plus profondes qu’elles touchent ceux qui n’y peuvent rien. Cela, avant

(...) Cliquez ici pour voir la suite