Claude François : avortement et hémorragie, l’histoire tragique d’une jeune fan, âgée de 16 ans

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Claude François faisait partie intégrante des chanteurs français. Il a fait danser des générations avec des titres cultes comme Alexandrie, Alexandra, Magnolias for Ever ou encore Même si tu revenais. Mort samedi 11 mars 1978, le chanteur fait encore énormément parler de lui. Et pour cause, il a emporté avec lui de nombreux secrets comme celui de sa fille cachée, Julie Boquet. En effet, Claude François aurait eu une fille avec une jeune fan belge et une enquête avait été ouverte. Un sujet évidemment abordé dans le documentaire de RMC Story diffusé ce lundi 11 octobre 2021. Dans ce dernier, le commissaire de police Georges Moréas, chargé d'enquêter à l'époque sur la relation de Claude François avec une fan mineure, a accepté de se confier sur l'histoire : "Il avoue qu'il y a beaucoup de gamines qui viennent le voir régulièrement et que celle-ci en fait sans doute partie. Il est sur la réserve. Bien sûr, il ne me dit pas qu'il a eu une relation avec cette jeune fille mais il m'avoue qu'il est courant qu'après ses concerts, il reçoit des jeunes filles dans sa loge pour se décontracter."

En effet, Claude François s'était vanté à l'époque d'avoir eu des relations avec des milliers de femmes... et qu'il n'était pas toujours regardant au sujet de la contraception. Parmi ces femmes, une jeune fan, qui serait tombée enceinte du chanteur en 1975. Elle a accepté de se confier pour la première fois sur le terrible avortement subi après sa relation avec Claude François, sous couvert d'anonymat. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles