• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Claude François a-t-il abusé de jeunes filles mineures ? Un policier raconte

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Claude François est mort le 11 mars 1978. Pourtant, des décennies plus tard, l'artiste fait toujours autant parler. Le 11 octobre 2021, à 21h, RMC Story diffusera le documentaire La face cachée de Claude François : les secrets inavouables. Nos confrères de Télé-Loisirs ont pu visionner le documentaire en avance et nous en livrer les bonnes feuilles. "Ce Claude François, quel salaud !", titre alors le magazine télé. Une citation venant d'un commissaire de police français. Sur RMC Story, les téléspectateurs devraient alors découvrir l'histoire de Fabienne. En 1977, cette jeune belge a 14 ans lorsque ses parents découvrent qu'elle est enceinte de 6 mois. Après discussion, elle avoue qu'elle a eu un rapport sexuel avec Claude François lorsqu'il était en tournée dans le pays. La police belge est alors saisie de l'affaire, la jeune femme étant mineure.

Les policiers belges contactent alors Georges Moréas, à l'époque commissaire à la brigade judiciaire de Versailles. Le policier avait déjà reçu un courrier d'Interpol. "Je reçois dans mon courrier une note d'une page et demi qui relate les faits avec deux petites photos d'identité d'une gamine, pour ne pas dire une enfant", confirme-t-il à nos confrères de Télé-Loisirs. Et d'ajouter : "Je ne suis pas chargé de faire une enquête, simplement de faire une audition de Claude François pour qu'il s'explique sur ces faits. Mais à ce moment là, je ne sais pas s'il s'agit d'une affaire sérieuse ou simplement de racontars. Je suis dans l'incertitude". (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles