Claude François : les terribles révélations de son secrétaire sur son dernier jour

Moment d’émotion dans La Grande Darka. Samedi 8 février, Cyril Hanouna recevait Christian Morise, l’ancien secrétaire personnel de Claude François, sur son plateau. Accompagné de Carole Plumelle, la clodette préférée du chanteur, le collaborateur de la star présentait son livre Claude François intime, dans lequel il partage tous ses souvenirs avec lui en revenant sur leur rencontre, certains moments forts de sa carrière, mais aussi sur son dernier jour. Des confidences au cours desquelles il n’a pu contenir sa tristesse.

Alors qu’il est attendu pour le tournage de l’émission Les rendez-vous du dimanche présentée par Michel Drucker le 11 mars 1978, Claude François meurt électrocuté dans sa salle de bain. Une terrible nouvelle que Christian Morise apprend à la radio. “J'étais complètement... Là, ça me fait de la chair de poule. Ça m'a fait de la peine", s’est-il souvenu. Submergé par l'émotion, Carole Plumelle tente de le consoler. “Il y a une chose qu’on m’a dit : ‘Tu veux le voir ?’ Même pas : ‘Tu veux voir Claude’. C’est pas possible quand on voit un type bouger comme ça. C’est impossible. C’est irréel”.

"C'est incroyable qu'il soit décédé à cause de l'électricité"

Selon lui, la mort de Claude François est une ironie du sort : “La destinée, c'est que dans sa salle de bain, il n'y avait même pas une prise électrique. Pour brancher son rasoir, il était obligé de faire courir une rallonge. C'est incroyable qu'il soit décédé à cause de l'électricité alors qu'il n'y avait pas une prise". Fabien Lecœuvre a, quant à lui, partagé une anecdote peu connue sur l'annonce de son décès.

“On a appris la mort de Claude François parce que le pompier qui était venu le secourir a fait le numéro d'Europe 1. C'était une ligne rouge, et on gagnait 100 francs quand on donnait une nouvelle. Il a téléphoné depuis l'appareil de Claude François. Et quand Geneviève Leroy, la femme de Charles Villeneuve, voit le numéro, elle dit : ‘Mais c'est le téléphone de Claude…’. Il y a cinq personnes qui connaissent

(...) Cliquez ici pour voir la suite