Publicité

Claude Lelouch se confie sur "Finalement", son prochain film et "sûrement l'un des derniers"

Le réalisateur a livré quelques informations à BFMTV sur la sortie de son prochain long-métrage, encore mystérieux.

Claude Lelouch planche sur un nouveau projet. De passage au Festival de Cannes, le réalisateur de 85 ans s'est brièvement confié à BFMTV sur son prochain film:

'Il va s'appeler 'Finalement', parce que c'est sûrement l'un des derniers", a déclaré le prolifique cinéaste, qui a réalisé plusieurs dizaines de films depuis les années 1950.

"Ça va etre un film très musical", a-t-il ajouté, avant d'offrir une version "simpifiée" du résumé: "Ce sera l'histoire d'amour entre une trompette et un piano."

Un mystérieux synopsis qui se précise dans les colonnes de Variety: le personnage principal, un brillant avocat, perd toute capacité à mentir après un problème de santé. Il s'engage alors dans un road trip à travers la France tandis que se déroulent Les 24 heures du Mans. Il tombe amoureux d'une autre femme que son épouse et s'adonne à sa passion, la trompette.

Casting trois étoiles

Le média américain précise que le rôle principal sera tenu par Kad Merad, qui donnera à réplique à Elsa Zylberstein, Sandrine Bonnaire, Raphaël Mezrahi, Michel Boujenah et la chanteuse Barbara Pravi. La bande-originale sera signée par Ibrahim Maalouf, et contiendra quatre chansons de Didier Barbelivien.

"J'aime dire que je travaille avec un drôle de scénariste qui s'appelle la vie, et ce film sera le résultat de toutes ces observations que j'ai faites depuis que je suis né", a confié le réalisateur.

"J'ai rencontré tous les personnages de mes films et j'ai entendu tous les dialogues. Je suis comme un journaliste de la vie."

Avec Finalement, Claude Lelouch nourrit l'ambition de "raconter l'histoire du monde d'aujourd'hui", comme il le confiait à RTL en avril. "Je vais filmer la France parce que c'est un pays sublime, merveilleux. C'est un pays qui m'a tout donné."

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - Claude Lelouch raconte son expérience avec le Festival de Cannes