Claude Lelouch forcé de baisser drastiquement le prix de son manoir normand, pourquoi ?

C’est une bâtisse unique en son genre. Un manoir tout rond, construit sur mesure à la demande de Claude Lelouch. Le réalisateur vedette voulait que le soleil puisse imprégner la maison toute la journée, avait-il déclaré à ce sujet sur France 5 en 2014. “Au milieu, nous avons mis une piscine pour être constamment isolés les uns des autres, tout en étant dans un espace ouvert”, avait-il ajouté. Bref, c’est de ce bijou en pierre de 472 mètres carrés habitables, niché au beau milieu d’une propriété située à Tourgéville, dans le Calvados, dont le réalisateur des Misérables veut se séparer.

Mis en vente en décembre dernier pour la modique somme de 7,5 millions d’euros, le manoir semble pourtant ne pas trouver preneur. Aujourd’hui, à peine cinq mois plus tard, la maison est affichée à 5,2 millions d’euros. Une décote considérable de 2,3 millions d’euros que Le Figaro tente d’expliquer. Serait-ce un problème lié à l’atypie de la bâtisse ou bien d’obtention de prêt bancaire due à l’envolée des taux ? Lelouch aurait-il changé d’avis ? “Rien de tout ça”, a répondu l’agent immobilier chargé de la vente.

La raison de ce rabais monumental serait en fait liée au changement du plan local d’urbanisme (PLU). Lorsque le réalisateur des Plus Belles Années d’une vie – film qui a par ailleurs été en partie tourné dans le manoir –, a acheté le domaine en 2010, il pouvait être divisé en “7 ou 8 lots sur la propriété”, tous constructibles. Or ce n’est désormais plus le cas, ce qui a irrémédiablement fait (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bruno le Maire refuse d’assouplir les règles d’accès au crédit immobilier
Déclaration de biens immobiliers : que risquez-vous en cas de retard ?
HLM : le nombre de personnes en attente d'un logement social atteint un sombre record
À Quimper, un projet immobilier abandonné à cause d'un testament vieux de 274 ans
Sécheresse : comment continuer de profiter de votre piscine malgré les restrictions d’eau