Climat : en Antarctique, la banquise n’a jamais été aussi réduite, les experts alertent

©Istock / kappaphoto

Récemment, des scientifiques ont alerté sur le sort des banquises notamment celles de l’Antarctique. D’après les experts, ces dernières auraient diminué en moyenne de 7 % entre les mois de juillet 1991 et juillet 2020 : un constat qui inquiète et qui pourrait avoir un impact néfaste sur le réchauffement climatique. On fait le point.

Grâce à des satellites, les scientifiques mesurent très précisément les étendues des banquises des pôles Nord et Sud, depuis 1979. Pour être précis, la banquise se caractérise par de la glace qui flotte sur l’océan. Sa fonte fait monter le niveau de la mer et est directement reliée au réchauffement climatique. En effet, l’océan découvert absorbe beaucoup plus de chaleur. Ainsi, si la banquise fond, cela peut s’avérer néfaste pour le réchauffement climatique. Normalement, le cycle basique de la banquise en Arctique comme en Antarctique est que cette dernière devrait fondre en été et se former en hiver. Le problème ? Les banquises deviennent de plus en plus petites.

À lire aussi >> Réchauffement climatique : d’après une étude, il existe un risque d’extinction de l’humanité

La banquise de l’Antarctique de plus en plus petite ?

Le service européen sur le changement climatique Copernicus a alerté sur la situation : la banquise de l’Antarctique, autour du pôle Sud, n’a jamais été aussi si petite. En effet, en juillet dernier, elle a enregistré sa plus petite taille depuis de début des relevés satellitaires en 1979.

En effet, la banquise antarctique ne s’était reformée en juillet que sur 15,3 millions de kilomètres carrés en moyenne. Un résultat de 7 % de moins que la moyenne pour ce mois entre 1991 et 2020 affirment les scientifiques.

En février, déjà, la banquise avait diminué à son plus bas niveau historique ce qui...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi