Climat : il fait plus froid à Paris qu’au Groenland

·1 min de lecture

Un vent chaud expliquerait ce phénomène, selon l’institut météorologique danois.

Le Groenland a enregistré ces derniers jours des températures 20 voire 30 degrés au-delà des moyennes saisonnières, avec des températures positives à de nombreux endroits de l'immense territoire arctique, a indiqué mercredi l'institut météorologique danois, DMI. Un chiffre impressionnant qui vient nourrir, encore, le sentiment de l’époque : l’éco-anxiété.

Lire aussi >> Sebastiao Salgado : « On peut encore sauver l'humanité »

Dans la capitale, Nuuk, il a fait 13°C le 20 décembre quand la température moyenne est habituellement de -5,3°C tandis qu'à Qaanaaq, dans le nord, le mercure est monté jusqu'à 8,3°C pour une température habituelle de -20,1°C. Une alerte de plus qui vient s’ajouter au rapport fait cet été par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat qui concluait que « l'influence humaine a réchauffé le climat à un niveau sans précédent depuis au moins 2 000 ans ».

Dans l'Arctique le réchauffement est trois plus rapide qu’ailleurs

« L'une des raisons pour lesquelles nous observons des températures élevées est le phénomène météorologique du foehn », un vent chaud assez courant à travers la plus grande île du monde, a expliqué dans un e-mail à l'AFP, Caroline Drost Jensen, climatologue du DMI. « Il est un peu inhabituel qu'il se produise sur une zone aussi vaste et simultanément sur une longue période » car il s'étend sur la majorité de la côte ouest et une partie de la côte...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles