Le clitoris est (encore) plus sensible que ce que l'on pensait

Le clitoris est loin de ne plus avoir de secrets pour nous. Alors qu'il n'a fait son apparition dans les manuels scolaires français qu'en 2017, cet organe sexuel féminin du plaisir fascine de plus en plus. Réputé pour être extrêmement sensible, il le serait encore plus que ce que l'on pensait, d'après une récente étude américaine.

Selon les dernières recherches, le clitoris comptait environ 8 000 fibres nerveuses. En réalité, le nerf dorsal de cet organe en contiendrait 20% de plus, soit 10 000, rapporte Futura Sciences. C'est une équipe de scientifiques de l'Oregon qui a présenté ces derniers résultats à l'occasion d'un congrès scientifique de la Sexual Medicine Society of North America et de l'International Society for Sexual Medicine, le 27 octobre dernier.

Cette nouvelle étude doit cependant être encore vérifiée par des pairs. Elle permet en tout cas de mieux comprendre la composition du clitoris, ce qui devrait améliorer la pratique médicale, notamment en cas d'opération de reconstruction suite à des mutilations ou des blessures. Des informations précieuses, alors qu'environ 200 millions de filles et de femmes auraient été victimes d'excision, selon l'Unicef.

Améliorer la phalloplastie ?

L'étude des nerfs clitoridiens pourrait aussi bénéficier à la chirurgie de phalloplastie (qui consiste à créer un pénis), à laquelle les personnes transgenres ont parfois recours. C'est grâce à ce type d'opération que les scientifiques ont...

Lire la suite


À lire aussi

Son fils est né d'une GPA : Christophe Beaugrand répond aux questions sensibles
"C'est toi que j'attendais", le docu qui pose un regard sensible sur l'adoption
"Je pensais que poser nue était féministe : j'avais tort"