Clomid : posologie et effets secondaires de ce médicament prescrit pour stimuler l'ovulation

Chinnapong

Le Clomid, dont la substance active est le citrate de clomifène, est généralement le traitement de première intention pour stimuler l’ovulation. Ce médicament agit directement sur l'hypothalamus, une petite glande située au cœur du cerveau et responsable de la libération des hormones impliquées dans le cycle ovulatoire. L’hypothalamus produit en effet une hormone appelée GnRH et permet la fabrication de la FSH (hormone de stimulation folliculaire) et de la LH (hormone lutéinisante). Ce sont ces trois hormones qui permettent la maturation des follicules ovariens. Le Clomid est donc ce qu’on appelle un inducteur d’ovulation. Il est disponible uniquement sur prescription médicale et est remboursé à 65 % par l’Assurance Maladie.

Le Clomid est indiqué dans le traitement de la stérilité par anovulation (absence d’ovulation) ou par dysovulation liée à un déséquilibre de production de la prolactine. Dans ce cas, l’ovulation est présente mais de mauvaise qualité. Cette dysovulation peut avoir différentes causes : un corps jaune inadéquat, une phase lutéale courte ou un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK). Il s’agit d’un des médicaments les plus couramment utilisés pour déclencher l'ovulation chez les femmes ayant recours à l’AMP (assistance médicale à la procréation), et l’un des plus efficaces.

C’est le médecin qui va déterminer la posologie et fixer la durée du traitement et les jours auxquels il doit être pris. Il est très important de respecter la prescription du médecin et de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite