Clovis Cornillac : ses confidences bouleversantes sur ses années compliquées au cinéma

Canal+

Brice de Nice, Les chevaliers du ciel, Astérix aux Jeux olympiques… Au cours de sa carrière, Clovis Cornillac a joué dans de nombreux films ayant fait un carton au box-office. Si celui qui avait rendu un vibrant hommage à Anna Karina lors de ses obsèques, samedi 21 décembre 2019, est une figure incontournable du cinéma français, sa carrière aurait pu être très différente. En 1985, Clovis Cornillac était en tête d’affiche du film Hors-la-loi, de Robin Davis. Dans celui-ci, l’acteur prête ses traits à Roland, un jeune délinquant de 16 ans, qui arrive dans un centre de redressement peu avant qu’un chahut de réfectoire dégénère en révolte générale. Suite à l’échec de ce film, l’acteur a longtemps été cantonné à des seconds rôles. Mercredi 9 novembre 2022, sur le plateau d’En aparté, sur Canal+, il a déploré : "Entre fin des années 80 jusque fin des années 90, carrément, le cinéma ne voulait pas de moi du tout. Je ne correspondais absolument pas aux désirs des réalisatrices et des réalisateurs. Pour moi, c'était terminé."

Loin des plateaux de cinéma, l’acteur s’est épanoui au théâtre – comme c'est le cas aujourd'hui de Stéphane Plaza. "Je continuais à tourner à la télé […] Moi j'ai fait tous les méchants dans toutes des séries pas top, faut pas se mentir […] Pendant que je jouais au théâtre le soir, je tournais la journée, j'ai toujours gardé le contact avec la caméra, mais le cinéma m'avait vraiment carrément dégagé", a-t-il lâché. Son zozotement aurait pu également être un frein à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite