Le co-créateur de "Rick & Morty" écarté de la série après une plainte pour violence domestique

FR_tmdb

Même les séries d'animation ne sont pas à l'abri des prédateurs sexuels. Le co-créateur de la série d’animation Rick & Morty, Justin Roiland, qui a prêté sa voix à de nombreux personnages dont les deux principaux, a été licencié après une plainte pour violence domestique déposée par une ancienne compagne, nous informe le Huffington Post. La femme en question, qui a préféré rester anonyme, a déposé plainte en mai 2020.

Justin Roiland a été inculpé mi-janvier en Californie pour coups et blessures domestiques avec lésions corporelles et faux emprisonnement par menace, violence, fraude et/ou tromperie pour des faits qui remontent à janvier 2020. Le quadragénaire avait déjà été inculpé en août 2020 puis libéré sous caution et avait plaidé non coupable en octobre 2020. Il a cependant reçu une ordonnance restrictive avec interdiction d'harceler, menacer ou surveiller son ex-compagne.

Sur le même sujet ⋙ Le youtubeur Norman Thavaud placé en garde à vue pour viols et corruption de mineursPédophilie : le numéro d'écoute pour les pédophiles étendu au niveau national

Une seconde audience préliminaire est prévue le 27 avril prochain et l’un de ses avocats, T. Edward Welbourn, a déclaré au Huffington Post que son client était “innocent” et que le problème “sera réglé dès que le bureau du procureur aura étudié les preuves”. Cependant, Adult Swim, la chaîne américaine qui diffuse Rick & Morty, a préféré le licencier alors que la série doit continuer pour encore quatre saisons, comme le rapporte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le gouvernement présente un nouveau plan de lutte contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations
Accusé de véhiculer des stéréotypes racistes, un manège de Disney World va être remplacé
"Ségrégation sexuelle" : les hommes désertent les professions occupées majoritairement par des femmes selon une étude
En portant ce collier à la Fashion Week parisienne, Kylie Jenner s'attire les foudres de la communauté afro-américaine
"Haine évidente des femmes" : un "coach en séduction" masculiniste condamné à perpétuité pour féminicide