Cette coiffure tendance aperçue sur tous les défilés de la Fashion Week sera partout cet hiver

Cette coiffure tendance aperçue sur tous les défilés de la Fashion Week sera partout cet hiver
Si l’industrie de la mode attend la Fashion Week comme on compte les jours avant Noël à 10 ans, le monde de la beauté n’est pas en reste. Car durant ces semaines rythmées, les futures tendances beauté se jouent également. Sur le podium, les mannequins affichent déjà les coiffures de demain. Et cette saison, les maisons de luxe sont unanimes : le wet look est de retour. A Paris, pas un seul défilé sans apercevoir des cheveux plaqués à l’effet mouillé sur le catwalk. Chez Koché, la queue-de-cheval graphique était accompagnée d’une chevelure tirée en arrière à l’aide de gel. Même constat chez Balmain, Lanvin, Giambattista Valli ou encore Vivienne Westwood. Si les versions étaient multiples – de la queue-de-cheval au chignon en passant par la chevelure lâchée en arrière, les cheveux plaqués en gel ou à la cire semblent être la tendance à adopter cet hiver. A lire également : les plus belles coiffures de la Fashion Week Le wet look plaqué : mode d’emploi Sur les podiums ou tapis rouges, le wet look plaqué (comprendre les cheveux plaqués à l’effet mouillé) s’impose très souvent comme la mise en beauté glamour et sexy. Si ces derniers temps, la tendance s’était essoufflée, force est de constater que cet hiver il faudra compter sur elle. Pourquoi on l’aime ? Parce que contrairement aux croyances populaires, les cheveux wet sont très faciles à réaliser. D’abord, il est conseillé de bien brosser (à l’aide d’un peigne à petites dents) et lisser sa chevelure. Ensuite, appliquez une noisette de gel effet mouillé (ou de la cire) dans chacune de vos paumes et répartissez ensuite le produit sur le haut du crâne. Vous pouvez choisir de ramener vos cheveux en queue-de-cheval, en chignon ou encore de les laisser au naturel. La petite astuce ? Ajoutez un pschitt de laque pour parfaire le plaqué.

Cette semaine de la mode parisienne a redonné ses lettres de noblesse au wet look. Explications.Si l’industrie de la mode attend la Fashion Week comme on compte les jours avant Noël à 10 ans, le monde de la beauté n’est pas en reste. Car durant ces semaines rythmées, les futures tendances beauté se jouent également. Sur le podium, les mannequins affichent déjà les coiffures de demain. Et cette saison, les maisons de luxe sont unanimes : le wet look est de retour. A Paris, pas un seul défilé sans apercevoir des cheveux plaqués à l’effet mouillé sur le catwalk. Chez Koché, la queue-de-cheval graphique était accompagnée d’une chevelure tirée en arrière à l’aide de gel. Même constat chez Balmain, Lanvin, Giambattista Valli ou encore Vivienne Westwood. Si les versions étaient multiples – de la queue-de-cheval au chignon en passant par la chevelure lâchée en arrière, les cheveux plaqués en gel ou à la cire semblent être la tendance à adopter cet hiver. A lire également : les plus belles coiffures de la Fashion Week Le wet look plaqué : mode d’emploi Sur les podiums ou tapis rouges, le wet look plaqué (comprendre les cheveux plaqués à l’effet mouillé) s’impose très souvent comme la mise en beauté glamour et sexy. Si ces derniers temps, la tendance s’était essoufflée, force est de constater que cet hiver il faudra compter sur elle. Pourquoi on l’aime ? Parce que contrairement aux croyances populaires, les cheveux wet sont très faciles à réaliser. D’abord, il est conseillé de bien brosser (à l’aide d’un peigne à petites dents) et lisser sa chevelure. Ensuite, appliquez une noisette de gel effet mouillé (ou de la cire) dans chacune de vos paumes et répartissez ensuite le produit sur le haut du crâne. Vous pouvez choisir de ramener vos cheveux en queue-de-cheval, en chignon ou encore de les laisser au naturel. La petite astuce ? Ajoutez un pschitt de laque pour parfaire le plaqué.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles